Laisser un commentaire

Lac Titica

3

Pour rejoindre Puno et les berges du Lac Titicaca, rien de mieux à notre sens que l’Andean Explorer. D’accord, avec sa vitesse moyenne de 30 km/h ce n’est pas le TGV, mais cela permet de découvrir des paysages exceptionnels. Le petit vin du Chili servi à bord ne gâche rien.

 

1

CIMG4972

Arrivés à Puno, les premiers pas se font difficiles. La ville est perchée à 3800 mètres d’altitude. Bonne nouvelle, le centre historique de Puno est loin d’être le plus riche du Pérou. Alors, un petit tour sur la place d’armes et au lit.

 CIMG4991

 Les départs pour la découverte du lac Titicaca et de ses îles se font tôt. C’est à bord de petits bateaux (Quinzaine de personnes à bord) que vous partirez à la découverte du lac. D’une superficie de 8500 km2, le lac est situé à 60% au Pérou, 40% en Bolivie. Il est entouré des Andes.

 CIMG4994

Le lac Titicaca (ou Rocher du Puma) est riche de nombreuses légendes. Par exemple, le premier Empereur des Incas : Manco Capac serait sorti du lac pour créer une nouvelle civilisation.

Il attira de nombreux scientifiques pour des recherches en tout genre. Parmi eux le commandant Cousteau à la fin des années 1960. Ce dernier évalua la profondeur maximale du lac à 284 mètres.

La température moyenne est de 10 degrés celsius.

Rapidement, vous pourrez contrôler la température par vous même. Dès que les roseaux sont visibles depuis le bateau, cela signifie l’approche des Iles Uros.

 CIMG4999

Au total, on compte 74 îles pour une population de 2100 habitants. On trouve donc généralement une trentaine de personnes sur chaque île. Chacune de ses petites communautés a un président élu. Celui-ci gère les travaux et les habitants de l’île. Il fait également office de représentant auprès des différentes communautés.

Les petites îles sont construites à partir de blocs de tourbe et de roseaux. Elles ont une durée de vie moyenne de 20 ans. En cas de conflit entre les habitants, une île peut être découpée.

Les populations des Iles Uros vivent de la pêche. Le poisson le plus connu ici est le Carachi.

Mais l’activité principale est aujourd’hui le tourisme.

Après la visite de Uros, nous vous invitons à poursuivre à bord de votre bateau (et non les embarcations traditionnelles de Uros) à destination de Amantani.

 CIMG5019

CIMG5043

L’île d’Amantani qui vivait principalement de la pêche et de l’agriculture s’est tournée elle aussi vers le tourisme. Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses familles accueillent pour la nuit des visiteurs étrangers. L’affluence reste toutefois raisonnable.

 CIMG5055

Sur Amantani vous découvrirez bien les coutumes sans le folklore existant parfois dans d’autres sites péruviens.

Un beau sentier a été construit pour monter jusqu’aux panoramas Pacha Tata et Pacha Mama. En fin d’après-midi, le coucher de soleil et les paysages admirés sont remarquables.

 10

CIMG5089

CIMG5100

Une fois par an une procession est organisée vers le Pacha Tata et Pacha Mama. On fait des offrandes (bananes, feuilles de coca, patates, coca cola, …) au Dieu créateur et à la mère terre.

Sur le chemin du retour, nous vous invitons à faire une escale à Taquile. Il s’agit également d’une belle île pleine de traditions. Trop peut être ! Difficile par exemple de comprendre le code couleur des vêtements. Les confusions sont fréquentes. Par conséquent, faites attention au moment d’aborder une belle femme ou un beau jeune que vous croyez célibataire.

 CIMG5120

Laisser un commentaire

Autour de Meung

Au sud d’Orléans, ne manquez pas la charmante ville de Meung sur Loire (6000 habitants). Dans le cœur historique, vous aimerez ses ruelles, ses vieilles maisons. Ses petits ruisseaux : les mauves, lui valent le titre de « Petite Venise du Loiret ».

Le trésor de la ville est son superbe château. Il fut la résidence des évêques d’Orléans du XIII ème siècle jusqu’à la Révolution française.

                                                     devant chateau

Ses 2 façades bien distinctes (une médiévale et l’autre classique) lui valent l’appellation « Le Château aux 2 visages ».

L’intérieur du château est tout aussi impressionnant que l’architecture extérieure. Il est possible de visiter 131 pièces. Ceci en fait peut être le deuxième plus grand château de la Loire après Chambord.                                                                                  

Dans de nombreuses pièces, on sent tout le poids de l’histoire. D’importants personnages historiques ont rendu visite au château de Meung : Jeanne d’Arc ou Louis XI par exemple.

Particulièrement impressionnants : les souterrains du château. Dans la pénombre, vous découvrirez la salle de torture et les cellules. François Villon, un des poètes les plus connus du moyen age, y fit un passage.

                                                                    escaliers

A côté du château, vous pourrez visiter la collégiale Saint Siphard. Vous contemplerez ses deux tours du XIIème siècle.

                                                                      eglise tour

Toutefois, le site religieux le plus intéressant à proximité de Meung est la Basilique de Cléry Saint André. L’origine de cette église est liée à la découverte de la statue de la vierge miraculeuse.

                                                                       nef cathedrale

Cette église était une étape importante dans le cadre du pèlerinage vers Saint Jacques de compostelle. Pour cette raison, d’illustres visiteurs sont passés par là: François Ier, Charles V, …

C’est pour cela aussi que l’on peut admirer dans une chapelle une superbe sculpture Renaissance représentant Saint Jacques.

Le roi Louis XI, qui a passé l’essentiel de son existence dans la région Centre décida d’être enterré dans la Basilique. Sous le cénotaphe du roi, vous découvrirez son crâne (à droite sur la photo) ainsi que celui de son épouse Charlotte de Savoie.

                                                     CRANES

Louis XI que l’on peut comparer à Machiavel, était surnommé « L’universelle aragne ». Pour la traduction contemporaine, on pourrait proposer: « Le Maître des réseaux ». Il avait réussi à prendre dans sa toile, le valeureux Dunois, compagnon d’armes de Jeanne d’arc. Dunois est aussi inhumé dans la Basilique.

Autre grand personnage (malgré son mètre cinquante huit) de l’histoire de France présent à la Basilique : Charles VIII. Son cœur fut placé à proximité de la dépouille de son père sous une dalle de la nef. Il est intéressant de noter sur les armoiries la présence de la croix. Charles VIII l’ajouta comme emblème quand il devint Roi de Naples et de Jérusalem.

                                                  statue charles VIII

            ecusson

Sans aller jusqu’à Jérusalem  vous l’aurez compris, un circuit autour de Meung sur Loire ravira les amateurs d’histoire et d’architecture. 

 

 

 

 

1 Commentaire

Au coeur du Portugal

cimg2104.JPG

En matière de périples en Europe du sud, l’Italie et l’Espagne ont la préférence des voyageurs. Attention à ne pas négliger le Portugal qui détient des sites remarquables.

En un peu plus de deux heures de vol, depuis Paris, il est possible de rejoindre la capitale Lisbonne. Vous aimerez vous promener aussi bien dans la ville basse que la ville haute. Pas besoin d’être en grande forme pour rejoindre cette dernière. Les « Electricos » et l’ascenseur du centre ville vous évitent les efforts. Ils font partie des symboles de Lisbonne.

cimg1900.JPG

cimg1910.JPG

A l’ouest, vous decouvrirez le superbe quartier de Belem avec sa tour et le superbe pont du 25 avril. Au  XVème  et XVIème siècles, c’était le point de départ des navigateurs portugais vers des terres lointaines comme l’Inde, Goa, Macau où le Brésil. C’était la grande époque des « Descubrimentos » et le siècle phare dans l’histoire du Portugal. Malgré tout, il faut attendre un peu plus tard pour que l’or arrive en masse à Lisbonne Les découvertes (notamment au Brésil) rapportent leurs fruits. En 1720, 25 tonnes d’or arrivent ainsi dans la capitale Lisbonne. C’est avec cet or que l’on va développer le fantastique monastère des Hieronymites dans le quartier de Belem. Encore plus impressionnant, à 35 kilomètres de Lisbonne, le palais monastère de Mafra.

cimg2066.JPG

Ce gigantesque complexe devait abriter initialement quelques moines. En raison de la grande et nouvelle richesse du Portugal, le projet fut quelque peu revu. Près de 50 000 ouvriers travaillèrent sur le site. Mafra, joyau du baroque portugais, est au final plus grand que le château de Versailles. Il ne compte pas moins de 800 pièces. S’il ne possède pas de galerie des glaces, il détient une bibliothèque exceptionnelle, parmi les plus impressionnantes en Europe. Elle possède 40 000 ouvrages.

Un peu plus au nord, nous trouvons un monastère tout à fait différent : Alcobaça. On y trouve beaucoup moins d’ornementation. Ceci est bien compréhensible. En effet, Alcobaça était le plus grand monastère cistercien du Portugal. Le roi avait fait don de terres pour que  l’ordre de Saint Bernard de Clairvaux puisse se développer au Portugal. Il règne dans l’église abbatiale une grande simplicité et une forte spiritualité. Aucune peinture, aucune sculpture ne devait perturber les moines dans leurs prières. Dans le transept, on peut admirer les tombes de Pedro et Inès. Leur histoire d’amour tragique est l’une des plus connues au Portugal.

cimg2016.JPG

cimg2019.JPG

cimg2031.JPG

 Un peu plus loin, nous vous recommandons la visite de Tomar et de son incroyable monastère du Christ. A Tomar, vous pourrez vous plonger dans la toujours impressionnante histoire des Templiers. Elément notable : Au Portugal, l’ordre du Temple ne disparaît pas au XIVème siècle. Son nom est simplement modifié. Les chevaliers du Temple deviennent les chevaliers du Christ. Tomar fut une de leurs bases principales.

cimg1991.JPG

Un autre site moyenageux situé un peu plus au nord mérite une visite : Coimbra. Bien souvent, lorsqu’il faut nommer les plus anciennes université européennes, on cite la Sorbonne, Oxford, Bologne… en oubliant Coimbra. A l’intérieur de la vieille université, se trouve une bibliothèque à couper le souffle.

Après toutes ces découvertes, allez vous reposer près de la ville thermale de Luço (à une vingtaine kilomètres au nord de Coimbra). L’eau minérale de Luço est quasiment aussi réputée que le Porto…. Vous aimerez vous promener dans la magnifique forêt de Busacco. Il s’agit d’une des plus belles forêts du Portugal. L’étonnant Palais de Busacco se situe au coeur de cette forêt .

cimg1942.JPG

cimg1938.JPG

De retour dans la région de Lisbonne, nous vous suggérons la visite de Sintra (à 20 km à l’ouest de Lisbonne). La ville est très pittoresque. Vous pouvez y admirer le palais national, ancienne résidence des rois du Portugal.

S’il vous reste un peu de temps, visitez à Lisbonne le grand monastère Saint Vincent. On y trouve de très beaux azulejos portant sur les fables de Jean de La Fontaine. En effet, après la publication des fables, le monastère jugea utiles les enseignements du Sieur La Fontaine.

Les amateurs de découvertes ne risquent donc pas de s’ennuyer au coeur du Portugal. L’accueil toujours chaleureux et la bonne chère rendront votre périple encore plus agréable.

 

Laisser un commentaire

Sagrada Familia: Espectacular

                                         nouvelles-270.jpg

C’est le monument le plus visité d’Espagne. Après son inauguration officielle par le pape Benoit XVI en 2010, elle a le titre de Basilique mineure. Vous avez à n’en pas douter déjà vu des photos avec toutes les grues dépassant l’église. Elles seront encore là pendant un bon nombre d’années. La Sagrada familia et ses 18 tours devrait être complètement achevée en 2026 pour le centenaire de la mort de son architecte Gaudi.

                               nouvelles-284.jpg

A l’intérieur, par contre, c’est le spectacle assuré. Les échafaudages ont disparu pour laisser place à une forêt d’arbres de pierre. C’était l’objectif, la vision de Gaudi : se rapprocher le plus possible de la nature. L’architecte catalan s’appuyait très peu sur les ouvrages d’architecture. Il disait que toutes les réponses se trouvaient en observant la nature depuis la fenêtre de son bureau.

Les jeux de lumière (différentes couleurs de colonnes, vitraux, …) sont fantastiques.

                               nouvelles-281.jpg

Sérénité et spiritualité se dégagent de l’intérieur de la Sagrada Familia. Pour Gaudi, c’était le plus important pour un lieu de culte. Fort intéressant le témoignage de cette jeune Coréenne qui nous racontait que même si elle était bouddhiste, elle a été submergée par l’émotion et a pleuré lors de sa visite.

Si Gaudi s’inspirait essentiellement de la nature, il appréciait aussi l’architecture gothique. Même s’il s’agissait à ses yeux d’un style inachevé. La Sagrada familia encore plus que Notre Dame de Paris ou la Cathédrale de Reims fait office de lien entre la terre et le ciel. A l’intérieur de la basilique, nous avons une véritable impression d’élévation.

                                           nouvelles-274.jpg

Durant votre visite, n’oubliez pas le sous-sol de la basilique qui abrite le très intéressant musée. On y trouve des portraits, des esquisses et des dessins de Gaudi.

                                            nouvelles-297.jpg

Laisser un commentaire

Taiwan la belle

Ce sont les Portugais qui donnèrent ce surnom à Taiwan (Ilha Formosa). L’ile est aujourd’hui connue pour ses produits industriels. Mais elle compte aussi des sites naturels et culturels merveilleux.

nouvelles-021.jpg

A votre arrivée à Taipei, vous serez surpris par le dynamisme de la ville ainsi que par sa propreté. Le symbole de la ville est la Tour Taipei 101. Elle compte parmi les plus hautes au monde. La vue y est superbe quand le beau temps est au rendez-vous. Nous vous recommandons aussi la visite du temple du dragon et du marché de nuit à proximité. Au nord de la ville, allez visiter la maison de Chang Kai Chek. C’est depuis cette demeure que le leader des nationalistes organisait sa lutte face aux communistes. Son parcours, comme celui de son épouse Madame Chang (surnommée la dernière impératrice), est exceptionnel.

nouvelles-196.jpgnouvelles-194.jpg

Pas très loin avec l’excellent métro, on trouve Beitou et ses sources d’eau chaude. Les infrastructures du site furent développées par les Japonais durant leur occupation de Taiwan au début du XXème siècle. A votre retour au centre de Taipei, vous pouvez vous arrêter à Shilin pour découvrir le plus célèbre marché de nuit de Taiwan.

Si Taipei est la capitale économique de Taiwan, c’est Tainan la capitale culturelle. On doit ceci à l’arrivée de Koxinga et des intellectuels Ming (écrivains, peintres, …) après la prise de pouvoir des Qing en Chine.

nouvelles-077.jpg

Encore un peu plus au sud, la ville de Kaohsiung a de nombreux atouts. Son modernisme et ses tours modernes lui donnent un côté grande métropole américaine. La rivière de l’amour « Love river » lui donne du cachet. Notre site préféré est l’ancien consulat anglais qui domine l’entrée du port.

nouvelles-091.jpg

nouvelles-114.jpg

Mais, le site le plus remarquable de Taiwan se trouve de l’autre côté de l’ile, il s’agit du Parc national de Taroko. Sa découverte sera inoubliable. Après sa visite, on peut confirmer que Taiwan mérite son appellation de « ilha formosa ».

nouvelles-144.jpg

Laisser un commentaire

Inde, sur les traces des Moghols

imgp2607.JPG imgp2680.JPG

Afin de me pencher au mieux sur la civilisation moghole, il me fallait être bien armé. Difficile pour moi de voyager à dos de chameau ou d’éléphant. J’ai donc opté pour la célèbre Ambassador pour mon périple.

C’est en Afghanistan que débuta l’histoire des Moghols. D’après la légende, Babur, le premier grand Moghol, fut séduit par les histoires de sa grand-mère. Elle n’avait cesse de lui conter des histoires sur l’Inde et son opulence. Adulte, Babur décida de partir à la conquête de ce pays. La première grande victoire des Moghols fut celle de Panipat (à quelques kilomètres de Delhi). Comme ses successeurs, Babur y fit preuve d’un remarquable sens de la stratégie. Il réussit à vaincre les 80 000 cavailers rajputs et leurs 500 éléphants armés (les tanks de l’époque). Babur choisissa Agra comme nouvelle capitale. En 1530, Humayun succéda à son père. Il éprouva des difficultés à consolider l’Empire. Sa consommation d’opium ne facilita sans doute pas les choses. Il connut une fin tragique. Il tomba en effet dans les escaliers de sa bibliothèque à Delhi en 1556. Son conseil cacha sa disparition pendant 17 jours afin de gérer au mieux la succession. Dans l’histoire de l’Empire Moghol, les successions engendrèrent de nombreuses guerres. Humayun fut enterré à Delhi. Sa superbe tombe inspira plus tard l’architecte du Taj Mahal.

imgp2465.JPG

C’est Akbar qui succeda à son père en 1556. Il fut le plus grand des Moghols. Illétré (sans doute dyslexique), il fut réputé pour sa grande culture et son ouverture d’esprit. Il fit toujours preuve d’une grande tolérance religieuse. Les différentes religions étaient mises au même niveau dans son empire. Akbar fut aussi un très grand stratège militaire. Sa nouvelle forteresse à Agra est un superbe exemple d’architecture militaire. Elle dispose d’un double rideau de protection. Une première douve est remplie d’eau. La seconde disposait de bêtes féroces. Si jamais d’éventuels envahisseurs parvenaient à franchir les portes de la forteresse, un long couloir (environ 100 m), en pente, les attendait. Au sommet, Akbar et ses gardes, n’avaient qu’à faire degringoler de gigantesques rochers.

imgp2541.JPG

Tout allait donc bien pour Akbar, ou presque… En effet, comme beaucoup d’autres rois & empereurs, Akbar fut confronté à un problème de succession. Akbar ne réussissait pas à avoir d’enfants. Un saint Sufi l’aida à travers ses prières. Le saint n’accepta jamais les cadeaux de remerciement de l’empereur. Il refusa également de vivre à la forteresse impériale de Agra. En conséquence, Akbar décida de créer une nouvelle cité impériale dans le village du saint. Voici l’origine de la cité impériale de Fatehpur Sikri.

Cette nouvelle ville est tout simplement exceptionnelle. Akbar y disposait bien sûr d’un palais particulier. Ses trois femmes avaient également le leur (une épouse hindoue, une épouse musulmane et une épouse chrétienne). L’épouse hindoue disposait du plus grand palais puisque c’est elle qui donna à Akbar le fils tant désiré. Le palais du parlement où siégeaient Akbar et ses neuf ministres est très impressionnant. C’est dans ce dernier que l’on peut admirer le superbe pilier symbolisant les différentes religions. Le fameux palais du vent avec ses cinq étages est tout aussi remarquable. Il fut construit pour que l’empereur et ses proches puissent profiter d’un peu de fraîcheur. Mais, la construction la plus impressionnante est sans doute le portail de la victoire. Il culmine  à 54 mètres. Il serait le plus grand d’Asie. Fatehpur Sikri était une cité exceptionnelle. Pourtant, Akbar en profita peu. En effet, après quinze ans seulement, la nouvelle ville fut complètement abandonnée en raison d’un manque d’eau potable. Retour à la case Agra.

imgp2581.JPGimgp2586.JPG

imgp2561.JPG

Jahangir, le fils de Akbar, prit les commandes de l’Empire Moghol en 1605. Il ne laissa pas une grande empreinte dans la dynastie Moghole.

Son fils Shah Jahan (1628-1658) nous laissa quant à lui un monument exceptionnel : Le Taj Mahal. C’est un gigantesque tombeau construit pour Mumtaz Mahal. L’épouse chérie de Shah Jahan mourut le 17 juin 1631 en donnant naissance à son quatorzième enfant. Pour cette construction, Shah Jahan lança un grand concours d’architecture. La légende dit que Shah Jahan tua l’épouse de l’architecte pour que celui ci comprenne son chagrin. Shah Jahan modernisa la forteresse d’Agra. Depuis cette dernière, tous les jours, il pouvait admirer le Taj Mahal.  Après avoir été fait prisonnier par son propre fils : Aurangzeb, Shah Jahn fut enterré aux côtés de son épouse dans la crypte du Taj Mahal. Si Aurangzeb fut un grand stratège comme ses ainés, il perdit la dimension de tolérance si chère à Akbar. Ceci constitua une part non négligeable dans le déclin de l’Empire Moghol.

imgp2528.JPG

Laisser un commentaire

Vietnam du sud, terre de contrastes

Les découvertes débutent à Ho Chi Minh ville (Ho Chi Minh personnage majeur pour l’indépendance du pays). Sachez toutefois que les habitants de Ho Chi Minh (huit millions) préfèrent l’ancien nom de Saigon. Preparez-vous à la chaleur qui vous attend à la sortie de l’aéroport. Au sud du Vietnam, la température minimale est de 27°, en temps de gros orage. Le reste du temps, le thermomètre se stabilise sur 35° avec un fort degré d’humidité. Les quatre millions de scooters dans la ville ne font rien pour rafraîchir l’atmosphère. Fort heureusement, on ne compte que sept mille voitures dans la ville.

                                         imgp1948.JPG

Pour vous remettre de ce premier choc visuel et sonore, nous vous invitons à aller vous relaxer dans le parc central de la ville. Attention, vous ne serez pas seul. En effet, les Saigonnais s’y retrouvent le matin dès 6h pour une seance de Tai chi, badmington, jeu de ballon, … Rien de tel qu’un petit éveil musculaire pour bien commencer la journée. Beaucoup devraient s’en inspirer.

                                             imgp1852.JPG

Après digestion du décalage horaire, nous vous suggerons la visite de l’ancien quartier colonial. Allez prendre un petit express à l’hotel Continental ou au Majestic. Ces deux hotels majeurs de la ville à l’époque de l’occupation française se situent sur la rue Dong Khoi. Il s’agit de l’ancienne rue Catinat. Aujourd’hui, avec ses nombreuses boutiques de luxe, elle s’apparente aux Champs Elysées. Les petites maisons décrépites offrent un contraste saisissant avec les tout nouveaux Caravelle ou Trade center.

                                              imgp1938.JPG

Après cette découverte citadine, nous vous recommandons de faire une excursion dans le delta du Mékong. Les paysages, la faune et la flore y sont exceptionnels. La pirogue sur les bras du Mékong vous enchantera. Les produits locaux : Banane, coco, mangue vous apporteront un peu de fraicheur. Avant d’effectuer votre retour à Saigon, arrêtez vous à  My Tho. Serieusement, on ne plaisante pas, la pagode Vinh Trang vaut le détour. Il s’agit d’une des plus grandes du pays. Deux gigantesques Bouddhas sont là à l’entrée pour vous accueillir.

Au nord de Saigon, maintenant, si vous avez la nostalgie de la France, rendez vous à Tay Ninh. La secte Cao Dan (trois millions d’adeptes au Vietnam) n’a pas d’équivalent en France mais la façade du temple ressemble aux façades de nos cathédrales. De plus, à l’intérieur, c’est Victor Hugo qui vous accueille prônant un message d’amour et de liberté. Victor Hugo pour les valeurs qu’il incarnait mais aussi pour son goût du spiritisme est très apprécié par les moines Cao Dai. La secte se veut la fusion de toutes les autres religions.

imgp1964.JPG imgp1986.JPG imgp1979.JPG

Les passionnés d’histoire devront se rendre à Cu chi afin de découvrir les incroyables tunnels. C’est un lieu exceptionnel pour mieux comprendre la guerre d’indépendance et la stratégie de guerilla menée par le Vietcong. La resistance vietnamienne, ne pouvant rivaliser avec les troupes américaines en surface, décida de mener cette guerre depuis les entrailles de la terre. Ainsi trouve-t-on dans la région de Cu Chi plus de deux cents kilomètres de tunnels.  Sur certains sites, ce sont de véritables villes souterraines qui ont été développées : réfectoires, dortoirs, hopitaux, … Aujourd’hui, certains tunnels ont été aménagés pour recevoir les visiteurs. Mais, d’autres restent authentiques (1 m de hauteur sur 80 centimètres de largeur, pas de lumière bien évidemment). Les plus téméraires seulement s’y engageront.

Il faut aussi une certaine dose de courage pour embarquer le train liant Saigon à Hanoi (la capitale au Nord). Dans le cadre de ce voyage nous nous sommes arrêtés au centre du Vietnam, dans l’ancienne ville impériale de Hué (1100 km, 21h de train). Bien sûr, on a le temps d’admirer le paysage : Hévéa, bananiers, la fantastique côte entre Da Nang et Hué…

                                                  imgp1914.JPG

A votre arrivée à Hué, vous pouvez vous accorder un petit plaisir. Le petit déjeuner à l’hotel Residence (à cinq minutes à pied de la gare) est royal. Vous y rencontrerez peut être Boi Van, notre amie interprète et future directrice d’hotel.

imgp1883.JPG imgp1884.JPG

A Hué, visitez la cité interdite même si elle fut très endommagée durant la guerre. Autour de Hué, partez à la découverte des mausolées des empereurs vietnamiens. Vous constaterez que notre Napoléon n’était pas le seul à avoir la folie des grandeurs. A Minh Mang, par exemple, la tombe de l’empereur se trouve dans un domaine de vingt huit hectares. Quarante constructions y ont été réalisées pour rendre hommage à l’empereur.

                                    imgp1892.JPG

 Le vietnam depuis quinze ans s’ouvre au monde et connait un fort développement. Profitez-en. Histoire, culture, nature chaleur seront au rendez-vous. Découvrez un Vietnam possédant une grande soif d’occident tout en protegeant ses valeurs ancestrales.

Laisser un commentaire

Annecy, la Rome des Alpes

imgp1558.JPG

Avec le retour des beaux jours & les vacances de Pâques, Annecy fait un tabac. La croisière à bord du « Cygne » sur le lac attire toujours les foules : familles, centres aérés…

imgp1579.JPG

 Si vous voulez un petit peu plus d’intimité à l’occasion d’un voyage romantique, optez plutot pour les pédalos. Si les pédalos favorisent les roucoulades et le maintien en forme, contrairement au « Cygne », ils ne vous permettent pas de faire le tour du lac. Pas moins de 25 km ! Depuis le bateau, on peut apprécier les belles villas construites au bord du lac  sur la commune de Veyrier du lac. On peut aussi admirer l’architecture médiévale du chateau de Menthon ou bien encore le village de Sevrier, célèbre pour ses cloches. Cela tombe bien en période de Paques. Les cloches Paccard sont les plus célèbres de France. On en trouve même dans la capitale, au Sacré Coeur de Montmartre. Après la croisière, les visiteurs d’Annecy s’installent sur les nombreuses terrasses de cafés & restaurants au bord du Thiou. Par cet environnement aquatique, à n’en pas douter, beaucoup font alors un parallèle avec la Cité des Doges, Venise.

imgp1562.JPG 

 Attention toutefois à ne pas négliger le côté romain de la ville. Annecy fut l’une des villes les plus religieuses de France. Une des raisons fut l’installation dans la ville de Saint François de Sales. En pleine contre réforme, Saint François de Sales fut un excellent prédicateur. Grâce à lui, l’Eglise catholique reprit de la vigueur à Annecy et de nombreuses fondations religieuses virent le jour dans la ville. Ceci entraîna la création ou la rénovation d’établissements religieux. Nous vous invitons à découvrir notamment la belle église baroque Saint François de Sales ou la Cathédrale Saint Pierre. A découvrir également même si sa construction est bien postérieure: la nouvelle église de la visitation sur la colline. On apprécie particulièrement ses vitraux modernes représentant la vie de Saint François de Sales et sa plus fidèle assistante, Sainte Jeanne de Chantal. Les deux saints reposent aujourd’hui dans cette nouvelle église.

 imgp1570.JPG

D’accord, on le constate, l’appellation « Rome des Alpes » est justifiée. Mais, avec sa croisière, ses cafés, ses églises, sa butte et sa basilique, Annecy n’a t-elle pas également un côté parisien ?

Laisser un commentaire

90 Van Gogh au Hoge Veluwe.

imgp1266.JPG

Les amateurs des Pays-Bas vous recommandent la visite du Ryjksmuseum ou le Musée Van Gogh à Amsterdam. Connaissent-ils le Musée Kröller-Müller situé dans le gigantesque parc du Hoge Veluwe au nord de Arnhem ? Ce musée abrite 90 oeuvres de Vincent Van Gogh (il s’agit de la 2ème collection au monde). Pas mal non ? Mademoiselle Müller est à l’origine de ce musée. D’origine allemande, elle suit son père, homme d’affaires, aux Pays-Bas. Elle y rencontre et épouse le brillant Kröller. Ambitieux jeune homme qui en quelques années devient un des hommes les plus riches des Pays-Bas. Nous sommes au début du XXème siècle, Madame Kröller ne veut pas se réduire au rang de maîtresse de maison. Femme dynamique et passionnée, elle décide d’investir dans l’art. Elle achète de nombreuses oeuvres d’artistes français : Renoir, Monet, Seurat…

 imgp1283.JPG

« Le clown » de Renoir

En 40 ans, elle réussit à acheter également 90 peintures de Van Gogh. Parmi celles ci on peut admirer les superbes travaux de la période arlésienne tels que « Café de nuit », « Portrait du postier », « Pont de Langlois »…

imgp1280.JPG

« Pont de langlois » à côté de Arles.

imgp1271.JPG

« Le postier » de Arles

Cette collection est vraiment somptueuse. Merci Madame Kröller-Müller !

Laisser un commentaire

USA : Les Musées de la côté est

How are you doing today ? Comment allez-vous aujourd’hui ? Vous entendrez cette phrase à chaque arrivée dans un musée américain. Ca fait plaisir tous ces gens qui savent être accueillants. Il y a tant de musées où les visiteurs sentent bien qu’ils dérangent!

Les musées de la côte est américaine vous ouvrent donc grandement leurs portes. Ces musées ne se résument pas aux grands sites de New York tels que le Moma, Guggenheim ou le MET bien sûr. Nous avons sélectionné ici d’autres musées dans d’autres villes méritant une visite lors de votre prochain séjour aux Etats Unis.

Let’s go. C’est parti avec Boston. Dans cette ville, le musée vedette est le MFA (Museum of fine arts). On peut y admirer une superbe collection de John Singer Sargent, un des peintres américains les plus célèbres. Pour nous, francophiles ou chauvins (on peut bien le dire), on a retenu le superbe tableau « La japonaise » par Monet. Peint en 1876, il représente Camille, l’épouse de Claude Monet, dans une tenue japonaise.

Completement different mais tout aussi passionnant : le musee Kennedy. Situe dans un superbe ecrin en verre avec vue sur le centre de Boston, ce musee nous fait decouvrir l’histoire de Kennedy & sa famille et son incroyable parcours politique. Un Must.

Pas de temps a perdre : depart pour Philadelphie. Phily pour les Americains. Dans cette ville nous avons adore le musee d’art. Les departements consacres a l’Inde et la Chine sont tres riches et interessants. Le grand atout de ce musee est la presentation. Les oeuvres d’art majeures sont presentees dans leur contexte avec les elements decoratifs de la periode. Cela constitue un plus indiscutable. Le musee detient egalement une incroyable collection impressionniste avec notamment : « Le pont d’Argenteuil » de Monet. Particulierement interessante la peinture « Enlevement d’Europe » par Coypel. Cette oeuvre est a Philadelphie depuis 1815. En effet, elle appartenait a Joseph Bonaparte, frere annee de Napoleon, arrive a Philadelphie apres la defaite de Waterloo.

Nous vous encourageons ensuite a vous rendre a Baltimore. Le musee le plus repute de la ville est le Baltimore Fine arts museum. Il possed une superbe collection de Matisse. Toutefois, nous avons prefere dans la ville la collection privee des Walters pere et fils. Dans une superbe residence decoree par leurs soins, on peut admirer par exemple « Princesse Kotschoubey » de Winterhalter, « Saint Francois recevant les stigmates » de El Greco. Nous avons aussi beaucoup apprecie « La ramasseuse de cerises » par Bouguereau. Cet artiste academiste francais est tres apprecie aux Etats Unis.

Pour conclure, nous ne pouvons que vous conseiller la visite de Washington DC & et ses fantastiques musees. Apres votre arrivee a la gare (la plus grande des Etats Unis) rendez vous dans la Smithsonian area. C est ici que les plus grands musees se situent. A la National Gallery of art, c est un nombre incroyable de chefs d’oeuvre aui vous attend. La collection hollandaise est remarquable avec Rembrandt (« Noble polonais »), Vermeer (« La dame au chapeau rouge ») ou le moins connu Ter Brugghen (« Joueur de cornemuse »). Le departement italien comprend « Ginevra de Benci ». Il s agit du seul Leonardo da Vinci aux Etats Unis. Le departement d’art francais n est pas mal non plus. Nous avons aime le magnifique « St Gerome et l’ange » de Simon Vouet. Nous sommes aussi toujours fan du XVIIIeme siecle et sa volupte. Grand peintre de l epoque : Fragonard.

Si nous devions etablir un classement parmi les Musees d’art (Museum of fine arts) des villes de Boston, Philadelphie, Baltimore et Washington :

1. Museum of Fine arts Philadelphia

2. National Gallery of arts Washington DC

3. Museum of Fine arts Boston

4. Museum of Fine arts Baltimore.

Apres la visite de tous ces musees, a la question « How are you doing today ? », vous pourrez repondre. « Great, you have amazing museums » (Super, vous avez des musees magnifiques).

See you.