Laisser un commentaire

Lac Titica

3

Pour rejoindre Puno et les berges du Lac Titicaca, rien de mieux à notre sens que l’Andean Explorer. D’accord, avec sa vitesse moyenne de 30 km/h ce n’est pas le TGV, mais cela permet de découvrir des paysages exceptionnels. Le petit vin du Chili servi à bord ne gâche rien.

 

1

CIMG4972

Arrivés à Puno, les premiers pas se font difficiles. La ville est perchée à 3800 mètres d’altitude. Bonne nouvelle, le centre historique de Puno est loin d’être le plus riche du Pérou. Alors, un petit tour sur la place d’armes et au lit.

 CIMG4991

 Les départs pour la découverte du lac Titicaca et de ses îles se font tôt. C’est à bord de petits bateaux (Quinzaine de personnes à bord) que vous partirez à la découverte du lac. D’une superficie de 8500 km2, le lac est situé à 60% au Pérou, 40% en Bolivie. Il est entouré des Andes.

 CIMG4994

Le lac Titicaca (ou Rocher du Puma) est riche de nombreuses légendes. Par exemple, le premier Empereur des Incas : Manco Capac serait sorti du lac pour créer une nouvelle civilisation.

Il attira de nombreux scientifiques pour des recherches en tout genre. Parmi eux le commandant Cousteau à la fin des années 1960. Ce dernier évalua la profondeur maximale du lac à 284 mètres.

La température moyenne est de 10 degrés celsius.

Rapidement, vous pourrez contrôler la température par vous même. Dès que les roseaux sont visibles depuis le bateau, cela signifie l’approche des Iles Uros.

 CIMG4999

Au total, on compte 74 îles pour une population de 2100 habitants. On trouve donc généralement une trentaine de personnes sur chaque île. Chacune de ses petites communautés a un président élu. Celui-ci gère les travaux et les habitants de l’île. Il fait également office de représentant auprès des différentes communautés.

Les petites îles sont construites à partir de blocs de tourbe et de roseaux. Elles ont une durée de vie moyenne de 20 ans. En cas de conflit entre les habitants, une île peut être découpée.

Les populations des Iles Uros vivent de la pêche. Le poisson le plus connu ici est le Carachi.

Mais l’activité principale est aujourd’hui le tourisme.

Après la visite de Uros, nous vous invitons à poursuivre à bord de votre bateau (et non les embarcations traditionnelles de Uros) à destination de Amantani.

 CIMG5019

CIMG5043

L’île d’Amantani qui vivait principalement de la pêche et de l’agriculture s’est tournée elle aussi vers le tourisme. Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses familles accueillent pour la nuit des visiteurs étrangers. L’affluence reste toutefois raisonnable.

 CIMG5055

Sur Amantani vous découvrirez bien les coutumes sans le folklore existant parfois dans d’autres sites péruviens.

Un beau sentier a été construit pour monter jusqu’aux panoramas Pacha Tata et Pacha Mama. En fin d’après-midi, le coucher de soleil et les paysages admirés sont remarquables.

 10

CIMG5089

CIMG5100

Une fois par an une procession est organisée vers le Pacha Tata et Pacha Mama. On fait des offrandes (bananes, feuilles de coca, patates, coca cola, …) au Dieu créateur et à la mère terre.

Sur le chemin du retour, nous vous invitons à faire une escale à Taquile. Il s’agit également d’une belle île pleine de traditions. Trop peut être ! Difficile par exemple de comprendre le code couleur des vêtements. Les confusions sont fréquentes. Par conséquent, faites attention au moment d’aborder une belle femme ou un beau jeune que vous croyez célibataire.

 CIMG5120

Laisser un commentaire